Ce que les transports révèlent de notre société

Les flux des passagers qui empruntent les transports chaque jour produisent des données utiles pour les opérateurs et les politiques publiques. Lorsqu’on les met en perspective, on s’aperçoit qu’elles peuvent également révéler les inégalités existantes au sein des territoires. Pas étonnant qu’elles deviennent des sources d’inspiration pour qui souhaitent dévoiler ces disparités.

 

Source : Ce que les transports révèlent de notre société

La logistique verte au service du transport de marchandises

Le fret de marchandises en ville reste un important facteur de pollution et de congestion. Pas étonnant donc qu’au SITL 2015, on s’interroge sur la meilleure façon de rendre la logistique davantage durable. Revue des initiatives à retenir.

 

Source : La logistique verte au service du transport de marchandises

CESE : “En 2050, les services seront à la fois individualisés et partagés par la collectivité.”

Le 14 avril dernier, le Conseil Economique, Social et Environnemental a adopté le projet d’avis « Révolution numérique et évolutions des mobilités individuelles et collectives (transport de personnes) ». Nous avons posé trois questions aux deux rapporteurs du projet, Bruno Duchemin pour la Confédération Française Démocratique du Travail et Olivier Marembaud, conseiller du Président de la SNCF, pour recueillir leur vision et leurs préconisations concernant la mobilité en France.

 

Source : CESE : “En 2050, les services seront à la fois individualisés et partagés par la collectivité.”

Voiture électrique: les mésaventures du modèle norvégien

C’est un paradoxe: les Norvégiens, qui tirent leur richesse de leurs énormes réserves de pétrole, sont devenus en quelques années les premiers utilisateurs de véhicules électriques. Ceux-ci représentent 18% des immatriculations depuis le début de l’année 2015 ! La clé de cet essor sans équivalent ailleurs, ce sont des politiques d’incitations très convaincantes… si convaincantes, en fait, que leurs concepteurs ont été dépassés par le succès: le modèle devra nécessairement évoluer.

Source : Voiture électrique: les mésaventures du modèle norvégien

Utrecht construit le plus grand parking vélo au monde

Après avoir inventé le ‘vélo-stop’, la ville d’Utrecht va à nouveau vivre une innovation pour les cyclistes : elle prévoit la construction du plus grand parking vélo au monde, qui pourra accueillir 12 500 vélos ! La ville espère ainsi mettre un frein au stationnement sauvage des vélos autour de la gare centrale. Chaque jour, quelques 100 000 habitants d’Utrecht utilisent leur vélo dans le centre ville. Dans ce nouveau bâtiment, les cyclistes pourront, comme les automobilistes dans un parking classique, se garer à différents étages.

 

Source : Utrecht construit le plus grand parking vélo au monde – Art & Culture – Holland.com

Le contrat d’exploitation du réseau TCL – SYTRAL

Le SYTRAL confie l’exploitation du réseau TCL à une société privée qui est titulaire du contrat de délégation de service public (DSP) et qui emploie les 4 500 agents du réseau. Ce contrat représente un montant de près de 2 milliards d’euros pour 6 ans, soit plus d’un million d’euros par jour.

Raymond Deschamps, directeur général du SYTRAL, nous explique les mécanismes de ce contrat unique et complexe, le plus important de France. Coût, contrôles, bonus, malus : un décryptage limpide en 4 minutes !

Source : Le contrat d’exploitation du réseau TCL | Mobiles

Qualité de service dans les transports collectifs urbains – Quelle prise en compte dans les contrats ?

La qualité de service dans les transports publics urbains est un sujet qui suscite de nombreuses attentes.
Les autorités organisatrices de mobilité et les exploitants ont bien conscience de l’importance de la qualité de service pour les usagers et développent des démarches ambitieuses, notamment dans le cadre de leurs conventions d’exploitation.
Après un rappel des enjeux et des contextes normatifs et réglementaires, cet ouvrage propose un panorama des engagements sur la qualité de service contenus dans les conventions d’exploitations actuelles et identifie les limites, enjeux et questionnements lors de la mise en œuvre de ces engagements. L’analyse se base sur l’étude de 32 contrats complétée par des entretiens réalisés auprès de différents acteurs de réseaux variés.
Cet ouvrage s’adresse aux acteurs concernés par la question de la qualité de service, au premier lieu desquels les autorités organisatrices de mobilité. Il pourra également intéresser les bureaux d’études intervenant en tant qu’assistance à maîtrise d’ouvrage, les usagers et leurs représentants, les représentants du personnel d’exploitation ainsi que tous les acteurs publics ou privés intéressés par la mobilité.

 

Source : Qualité de service dans les transports collectifs urbains – Quelle prise en compte dans les contrats ? Catalogue du CEREMA, Centre d’Etudes et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement.

Le schéma directeur d’accessibilité des transports SDA – Agenda d’accessibilité programmée ADAP : Guide méthodologique d’élaboration – CEREMA

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées pose deux grands principes qui sont la prise en compte de l’ensemble des personnes à mobilité réduite (PMR) et la continuité de la chaîne de déplacement (cadre bâti, voirie et espace public, transport).
Le transport constitue l’un des maillons essentiels de la chaîne de déplacement et a fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre de la loi du 11 février 2005 avec l’obligation de planifier (au travers des schémas directeurs d’accessibilité – SDA) et d’assurer la mise en accessibilité de la totalité des services de transport dans un délai de dix ans.
Malgré les efforts déployés par les acteurs du transport et notamment les autorités organisatrices, les objectifs fixés par la loi n’ont pas pu être atteints avant le 13 février 2015. Aussi, la loi du 11 février 2005 a été modifiée par l’ordonnance du 26 septembre 2014 qui donne la possibilité aux AOT de poursuivre la mise en accessibilité de leurs réseaux en toute légalité en élaborant un schéma directeur d’accessibilité – agenda d’accessibilité programmée à déposer avant le 27 septembre 2015.
Le présent guide méthodologique est un support à l’attention des chargés de mission accessibilité au sein des autorités organisatrices du transport. Dans un premier temps, il rappelle le contexte réglementaire et s’attache à décrypter les nouveaux textes de loi (ordonnance et décrets) permettant au lecteur de mieux les appréhender ; dans un second temps, il décrit la démarche de SDA-Ad’AP étape par étape et l’illustre au travers d’exemples tirés d’entretiens menés avec des AOT.

 

Lien vers catalogue du CEREMA, Centre d’Etudes et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement.

Alstom : premier essai sur voies du tramway d’Ayacucho

Alstom et NTL, société détenue à 51% par Alstom et à 49% par BPI France, ont testé avec succès un premier tramway sur les voies de la ligne d’Ayacucho à Medellín, en Colombie. Les tramways seront exploités par Metro de Medellín sur la ligne de 4,3 km de long qui relie les métros A et B de la ville et deux nouvelles lignes de métrocable.

La ligne de tramway, qui dessert neuf stations, devrait être ouverte partiellement d’ici octobre 2015 et transporter près de 85.000 passagers par jour.En avril 2012, la ville de Medellín a commandé 12 tramways Translohr STE5 (mesurant chacun 39 mètres de long) à NTL. Alstom, en tant que leader du consortium UT Alstom-Sytecsa, fournit l’alimentation électrique pour l’ensemble du projet. Alstom était notamment chargé de la gestion du projet, de l’ingénierie, de l’approvisionnement, des essais et de la mise en service du réseau moyenne tension et de sa sous-station d’alimentation, ainsi que des sous-stations de traction.

Source : Alstom : premier essai sur voies du tramway d’Ayacucho

La médiation des litiges de la consommation est née

L’ordonnance mettant en œuvre une médiation des litiges de la consommation a été publiée au Journal officiel le 21 août 2015. Les professionnels du transport terrestre de voyageurs doivent désormais proposer une médiation en cas de litige avec un client. Le secteur avait anticipé la transposition en droit français de la directive européenne 2013/11/UE, l’UTP et la FNTV ayant notamment adhéré à la médiation Tourisme et Voyage.

Source : La médiation des litiges de la consommation est née

Egis va superviser les travaux de la future ligne de métro de Guadalajara

Egis, en groupement avec Transconsult, a remporté la supervision des travaux de l’ensemble des systèmes de la future ligne de métro de Guadalajara au Mexique. Déjà présente dans le pays, l’entreprise de conseil et d’ingénierie a ouvert, voici quelques mois, une nouvelle filiale, EgisMex.

Source : Egis va superviser les travaux de la future ligne de métro de Guadalajara

Transamo a développé un outil d’enquête déplacements

La filiale de Trandev a mis au point l’appli mobile my-ways qui permet de recueillir tous les déplacements d’un usager – transports publics, marche à pied, vélo, voiture. Un outil destiné aux collectivités qui souhaitent notamment optimiser leur réseau, l’offre sur un territoire ou un arrêt précis.

Source : Transamo a développé un outil d’enquête déplacements

et directement le service my-ways.fr

Eurecab, nouveau comparateur de VTC et de taxis

Deux anciens de la SNCF à l’origine d’iDCAB lancent un comparateur de VTC et de taxis. Le client peut, en un clic, comparer les prix et les offres, et réserver un chauffeur. Eurecab prend une commission de 10-12% sur chaque course.

Source : Eurecab, nouveau comparateur de VTC et de taxis

et directement le service eurecab.com

Le Gart a décortiqué l’intermodalité vélo-transports collectifs

A travers des exemples de plusieurs agglomérations et régions, le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) recense les bonnes pratiques en matière d’intermodalité vélos-transports collectifs. Dans son étude, l’association d’élus insiste notamment sur les relations entre les acteurs institutionnels, parties prenantes du déploiement de ces actions.

Source : Le Gart a décortiqué l’intermodalité vélo-transports collectifs

Voir également : site du GART pour l’étude : les pratiques d’intermodalité vélo-transports collectifs

Et les Cahiers du GART n°12 : Le vélo au service de l’intermodalité (pdf)

Mai 2015. Le développement du vélo participe à la mise en oeuvre de politiques de mobilité durable efficaces visant à améliorer la qualité de l’air et à lutter contre le changement climatique.Il permet également de rééquilibrer le partage de la voirie au profit des modes non motorisés, de développer des solutions de mobilité à un coût soutenable, de satisfaire au principe du « droit à la mobilité » et, enfin, d’améliorer la santé publique.C’est dans une chaîne multimodale de déplacements que le potentiel du vélo est le plus important. C’est la raison pour laquelle les collectivités instituent de plus en plus fréquemment des politiques qui encouragent les pratiques intermodales, associant le vélo et les transports collectifs : voirie cyclable et services vélos connectés avec l’offre de transports, stationnements vélos sécurisés aux abords des stations de transports collectifs,information multimodale, support billettique commun, tarification combinée, embarquement des vélos, etc.Par ailleurs, la loi du 27 janvier 2014 de Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) a consacré le passage d’une approche transports à une approche mobilités en transformant les Autorités organisatrices de transports urbains (AOTU) en Autorités organisatrices de la mobilité (AOM). Désormais, l’AOM a en charge l’organisation d’une alternative globale à l’autosolisme, qui comprend la gestion des transports collectifs, mais aussi le développement de tous les autres modes et usages alternatifs.Il est de son ressort de les rendre complémentaires et de les interconnecter au mieux pour renforcer leur efficacité. De plus, cette loi a institué les Schémas régionaux de l’intermodalité (SRI), qui devront prendre en compte le vélo comme composante à part entière de l’offre de mobilité développée par les collectivités locales.C’est dans ce contexte que le GART a décidé de mener une étude sur le déploiement de l’intermodalité vélo-transports collectifs, dont ce numéro des Cahiers livre de larges extraits. Ce travail vise à analyser les actions mises en oeuvre par les collectivités pour mieux lier l’usage du vélo et des transports collectifs, et à identifier les facteurs jouant en faveur de ces actions, ou leur faisant obstacle.