Les villes changent le monde

Selon les Nations unies, près des deux-tiers de la population mondiale habiteront en zone urbaine d’ici 2045. Aujourd’hui estimés à 4,2 milliards, les citadins devraient être 5 milliards en 2030 et 6,7 milliards en 2050.
Au cœur des flux financiers et migratoires mondiaux, les métropoles façonnent les valeurs sociétales et les modes de vie planétaires. Elles sont les vitrines des mutations du monde, créatrices de richesses économiques et d’innovations technologiques.
Depuis le début du IIIe millénaire, leurs centres se régénèrent et se densifient, tandis que les périphéries s’étalent. Mais leur modèle de développement à long terme interroge. Victimes de leurs succès, les métropoles vont-elles finir par devenir invivables ? Quelle sera la soutenabilité sociale et environnementale de ces ensembles urbains ? Comment articuler attractivité et qualité de vie pour tous ?
De New York à Paris Île-de-France, de Tokyo à Copenhague, de Singapour à Medellin, les métropoles inventent, à tous les échelles, de nouvelles trajectoires de développement pour associer compétitivité économique, régénération urbaine, inclusion sociales, frugalité énergétique et résilience climatique. Et ce faisant, elles changent le monde.
Ce numéro des Cahiers met en lumière des stratégies et des initiatives particulièrement inspirantes pour répondre aux enjeux fondamentaux du (Très) Grand Paris.

Source : Les villes changent le monde

Alstom : premier essai sur voies du tramway d’Ayacucho

Alstom et NTL, société détenue à 51% par Alstom et à 49% par BPI France, ont testé avec succès un premier tramway sur les voies de la ligne d’Ayacucho à Medellín, en Colombie. Les tramways seront exploités par Metro de Medellín sur la ligne de 4,3 km de long qui relie les métros A et B de la ville et deux nouvelles lignes de métrocable.

La ligne de tramway, qui dessert neuf stations, devrait être ouverte partiellement d’ici octobre 2015 et transporter près de 85.000 passagers par jour.En avril 2012, la ville de Medellín a commandé 12 tramways Translohr STE5 (mesurant chacun 39 mètres de long) à NTL. Alstom, en tant que leader du consortium UT Alstom-Sytecsa, fournit l’alimentation électrique pour l’ensemble du projet. Alstom était notamment chargé de la gestion du projet, de l’ingénierie, de l’approvisionnement, des essais et de la mise en service du réseau moyenne tension et de sa sous-station d’alimentation, ainsi que des sous-stations de traction.

Source : Alstom : premier essai sur voies du tramway d’Ayacucho