Le téléphérique sur la pente urbaine

Transport trois étoiles des montagnes, le téléphérique investit aujourd’hui les villes. Plus faciles à construire que les classiques métros et tramways, plus efficaces pour contourner les reliefs et les cours d’eau, souvent moins chères, ces nouvelles solutions aériennes s’imposent peu à peu dans la réflexion des urbanistes. Même les acteurs du Grand Paris s’y essaient. La faisabilité d’un téléphérique entre la gare de Lyon et Austerlitz est à l’étude. Et, depuis le 8 octobre, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) peaufine le projet du Téléval, dans le Val-de-Marne, qui devrait relier Créteil et Villeneuve-Saint-Georges d’ici à 2018. Mais la pionnière hexagonale est la ville de Brest qui lance, en ce début 2013, un appel d’offres pour son projet de liaison entre les quartiers de Siam et des Capucins, au-dessus du fleuve Penfeld.

Source : (20+) Le téléphérique sur la pente urbaine – Libération

Le téléphérique de Brest à nouveau en panne

Le téléphérique de Brest a bien repris du service, le 5 janvier 2017, après un arrêt technique de plus d’un mois. Mais le 8 janvier, le téléphérique était à nouveau à l’arrêt en raison d’une panne du système informatique. Keolis Brest annonce sa remise en service le 10 janvier à 12h00.

 

Ce mode de transport propre, d’un coût de 19 millions d’euros, est doté de deux nacelles pouvant embarquer chacune jusqu’à 60 passagers pour un trajet de 420 mètres réalisé en moins de 3 minutes.

Source : Le téléphérique de Brest à nouveau en panne