La Métropole du Grand Paris va se doter de huit lignes cyclables “structurantes” sur 200 km

La Métropole du Grand Paris enclenche la vitesse supérieure pour développer la petite reine sur son territoire. Le 9 juillet, les élus ont adopté le plan vélo métropolitain pour lequel ils ont décidé d’investir 10 millions d’euros par an jusqu’en 2026. La Métropole veut ainsi réaliser “la jonction de tous les plans vélo existants sur son périmètre” et “identifier les continuités cyclables à prioriser“.

Source : La Métropole du Grand Paris va se doter de huit lignes cyclables “structurantes” sur 200 km – Ville, Rail et Transports

Un pont en acier imprimé en 3D à Amsterdam

Le premier pont en acier entièrement construit grâce à la technique de l’impression 3D a été inauguré hier à Amsterdam par la reine des Pays-Bas. Le projet a demandé six mois d’impression pour un poids total de six tonnes. Cette passerelle [voir la photo], longue de 12 mètres, a été installée au-dessus d’un des nombreux canaux du vieux quartier de la ville. La structure comprend également des capteurs, chargés de mesurer ses différentes caractéristiques, comme les vibrations, la température ou encore la fréquentation. Ces données sont étudiées en direct par ordinateur, sur un modèle numérique du pont. L’objectif est de prévenir de potentielles défaillances en observant l’état de la structure et son évolution au fil de son utilisation. La passerelle va rester installée pendant deux ans, selon l’université de Twente, qui participe au projet.

Souce : brief.me & Slate

L’IGN passe la France au Lidar à haute densité

En ce moment et pendant les 5 années à venir, l’intégralité du territoire français va être passé au Lidar afin de créer une photographie en relief et de haute précision du pays. C’est l’IGN, l’Institut national de l’information géographique et forestière, accompagné de plusieurs partenaires publics et privés, qui est aux commandes du projet et des avions qui vont effectuer cette cartographie.

Source : L’IGN passe la France au Lidar à haute densité | MacGeneration

Energie : que peuvent les régions ?

A l’occasion des élections régionales, plusieurs associations de défense de l’environnement font le point sur l’avancée des régions dans la transition énergétique et sur les propositions des différents candidats.

Rénovation énergétique des logements, trains à hydrogène, transition écologique dans les lycées, des aides conditionnés à des critères écologiques… : la plupart des candidats à la présidence des régions françaises ont fait des enjeux environnementaux, et surtout énergétiques, des promesses de campagne. Alors que les écologistes avaient raflé plusieurs villes majeures comme Lyon ou Bordeaux aux élections municipales, l’année passée, l’écologie aura-t-elle de nouveau une place centrale dans ces élections régionales, dont le second tour se tiendra dimanche 27 juin ?

Source : Energie : que peuvent les régions ? | Alternatives Economiques

Ile-de-France Mobilités signe avec Doppelmayr

Île-de-France Mobilités, l’autorité en charge des transports de la région Île-de-France, a signé un contrat de 110 M€ avec le groupement constitué de Doppelmayr France SAS (mandataire), Spie Batignolles GC, France Travaux, Egis Rail, et Atelier Schall, pour la conception, la réalisation et la maintenance du Câble A.

Le premier téléphérique d’Île-de-France reliera Créteil à Villeneuve-Saint-Georges via Limeil-Brévannes et Valenton. Il desservira directement plus de 20 000 habitants et 6 000 emplois en apportant une réponse concrète et innovante aux difficultés quotidiennes de déplacements des habitants de ces communes du Val-de-Marne.

L’objectif fixé au groupement est un démarrage des travaux en 2022 pour une mise en exploitation grand public mi-2025.

Cette liaison par câble constitue un transport en commun à part entière et sera articulé avec les autres modes de transports dont le réseau de métro francilien à Créteil (ligne 8) et intégré à la tarification francilienne sans aucune différence avec une ligne de tram, de bus ou de métro.

La liaison en transport par câble présente une longueur totale de 4,5 km environ et comporte cinq stations.

A la mise en service, environ 1 600 passagers à l’heure de pointe et par direction pourront prendre place dans des cabines confortables et sécurisés de 10 places assises.

La fréquence de passage entre chaque cabine sera inférieure à 30 secondes. Le temps du voyage d’un bout à l’autre de la ligne sera d’un peu moins de 17 minutes en heure de pointe.

Source : Ile-de-France Mobilités signe avec Doppelmayr

Namur inaugure un téléphérique signé Poma

Inauguré le 8 mai 2021, Le téléphérique de Namur reliera désormais le centre historique au site classé de la Citadelle de Namur.

Ce nouveau projet, réalisé par POMA et ses partenaires Labellemontagne et Franki, offre un nouveau point de vue sur la ville belge tout en renforçant son attractivité touristique.

POMA signe ici sa toute première réalisation en Belgique. C’est également la première concession touristique signée par POMA en Europe.

Les deux trains de trois cabines Diamond 6 places circuleront à 6 m/s en ligne pour ralentir en station et accueillir tous les publics : piétons, poussettes, vélos, PMR.

Le téléphérique de Namur permettra également aux résidents des quartiers de la citadelle de rejoindre le centre-ville en 4 minutes. Il sera également bénéfique aux riverains dans leurs déplacements quotidiens grâce à des horaires élargis.

Source : Namur inaugure un téléphérique signé Poma

Le trolleybus, véhicule d’avenir du Sytral

Avec l’inauguration du premier trolleybus articulé dernière génération de Hess, ce 26 avril, le Sytral préfigure l’arrivée prochaine de nombreux véhicules de ce type sur le réseau lyonnais. Une consultation a été lancée pour une prochaine commande de plus de 100 trolleybus.

Source : Le trolleybus, véhicule d’avenir du Sytral

The Next Great Disruption Is Hybrid Work—Are We Ready?

Comment ça se passe, le travail à distance ? Pour le savoir, Microsoft a interrogé 30 000 personnes dans 31 pays, et analysé (espionné, si vous préférez) votre activité sur Teams, Office et LinkedIn. Le résultat est fascinant.

Alors que le “travail hybride” est là pour durer (73% des employés le souhaitent, et 66% des patrons repensent/réduisent leurs bureaux), tous les voyants sont au rouge. La productivité est bonne, mais au prix d’un épuisement général des salariés, surtout des plus jeunes. Et si nous communiquons toujours avec nos équipes immédiates, nos réseaux se sont rétrécis, ce qui compromet le lien social et l’innovation.

Que font les big boss ? Rien — ils sont totalement déconnectés. 61% se disent en grande forme, alors que 60-67% des employés nouveaux, jeunes, ou célibataires trouvent que c’est très dur. 41% des salariés envisagent de démissionner. Et un sur 6 dit avoir pleuré avec un collègue cette année (en Teams, donc…)

Bref, les données confirment ce qu’on soupçonnait : nos organisations vivent sur leur acquis. Elles maintiennent le quotidien, “télérobuste”, mais sacrifient tout ce qui sert à préparer l’avenir, plus “téléfragile”. Il va falloir être très créatif pour inventer le travail hybride de demain !

Source : The Next Great Disruption Is Hybrid Work—Are We Ready?

Pourquoi les vidéo-conférences vous épuisent-elles tellement ?

Et d’abord, vous épuisent-elles plus ou moins que la moyenne ? Grâce à cinq chercheurs de Stanford, vous pouvez le mesurer ici sur la ZEF Scale (“échelle d‘épuisement et de fatigue de Zoom” – ils ont dû apprécier, chez Zoom.)

Mais tout ça ne dit pas pourquoi les Zoom vous fatiguent. Explication de nos chercheurs : les vidéoconférences posent 4 problèmes à notre vieille psychologie de primates.

Un : le “eye contact” en gros plan évoque une situation de conflit intense (deux secondes avant que le Neandertal d’en face ne vous éclate la tête.) Deux : se voir dans le miroir tout le temps est stressant (p…, ce bouton sur le nez.) Trois : le champ de vision restreint de la caméra nous cloue sur place et nous prive de mouvement physique. Quatre : l’effort pour recréer de la communication non verbale est épuisant (pour qu’on vous voie hocher la tête, il faut la secouer comme un maniaque).

D’où des solutions toutes simples : réduire la taille des fenêtres, désactiver l’image de vous-même, et passer en “audio seul” de temps en temps. Et, évidemment, faire moins de Zooms… mais pour ça, bon courage !

Source : Nonverbal Overload: A Theoretical Argument for the Causes of Zoom Fatigue · Volume 2, Issue 1 et Time To Sign Off 

La billettique à l’heure du MaaS

Le 1er juillet 2021, toutes les entreprises, quelles qu’elles soient, publiques ou privées, auront la possibilité de demander aux autorités organisatrices de la mobilité de vendre des déplacements, via des MaaS qu’elles mettront en place. Les AOM doivent donc se préparer à l’arrivée de nouveaux acteurs – mastodontes de type Gafa ou bien petites start-up aguerries –, au risque de perdre le lien qui les relie à l’utilisateur final. Mais elles disposent de ressources capables de les maintenir au cœur du système. A condition d’y mettre les moyens, elles pourront rester maîtresses de leurs réseaux et des arbitrages.

Source : La billettique à l’heure du MaaS – Ville, Rail et Transports

La fin du carnet de métro parisien prévue au 1er semestre 2022

Au cours de son conseil d’administration le 14 avril, Ile-de-France Mobilités a aussi approuvé l’arrêt de la vente des carnets de tickets de métro “papier” au cours du premier semestre 2022, ceux-ci devant être remplacés par des cartes.

Source : La fin du carnet de métro parisien prévue au 1er semestre 2022 – Ville, Rail et Transports

Gares & Connexions est dans une impasse financière selon la Cour des comptes

Dans son précédent rapport dévoilé il y a un mois, qui saluait la gestion de la crise sanitaire par la SNCF, la Cour des comptes relevait déjà les limites du modèle économique du système ferroviaire, aggravées par la pandémie. Elle publie aujourd’hui un nouveau rapport sur l’activité de Gares & Connexions pour en pointer les faiblesses.

Source : Gares & Connexions est dans une impasse financière selon la Cour des comptes – Ville, Rail et Transports

T6 Nord, une concertation tout terrain

Le prolongement de la ligne T6 jusqu’à la Doua est en concertation publique jusqu’au 12 avril. Le contexte sanitaire a incité le SYTRAL a réinventer les modalités d’échanges et de participation en organisant des rencontres physiques, sous forme d’ateliers et de stands, mais aussi par le biais des outils numériques comme lors de la soirée d’ouverture qui a rassemblé plus de 300 participants.

Axel Sabouret, chef de projet, rappelle les objectifs de la concertation qui constitue une étape fondamentale tandis que Séverine Lardellier, responsable de la concertation, expose les modalités et innovations mises en place.

Source : T6 Nord, une concertation tout terrain | Mobiles

Des trains carburant au colza sur la ligne Paris-Granville

Dans le cadre d’une expérimentation, les 15 TER quotidiens effectuant la liaison Paris-Granville roulent au colza depuis ce matin et pour les trois prochains mois. Selon la SNCF, l’usage de cet agrocarburant produit en France permet, par rapport au recours au diesel, de réduire jusqu’à 60 % les gaz à effet de serre émis tout au long du processus, c’est-à-dire de la production de colza ou de diesel à leur utilisation par les trains. Ce test, inédit en France, s’inscrit dans le plan de transition énergétique de la SNCF, qui a pour objectif de « sortir du diesel ferroviaire » d’ici 2035 pour préserver l’environnement. Dans ce but, le groupe prévoit de conduire l’an prochain une expérimentation sur des TER hybrides, fonctionnant partiellement avec des batteries électriques, et de mener des essais sur des TER à hydrogène à partir de 2023.

Source : Des trains carburant au colza sur la ligne Paris-Granville