Vidéo. En quoi consiste l’Urbanloop, projet futuriste et écologique de transport public mené à Nancy ?

Fruit de l’imagination d’élèves ingénieurs, ce projet de transport rapide et écolo pourrait se concrétiser dès 2024 dans la ville lorraine.

Des sortes de capsules, individuelles, en duo ou prévues pour un vélo. En mai prochain, sur un parcours de plus d’un kilomètre, le projet “Urbanloop”, un mode de transport écologique et économique, passera son premier test officiel. Sur deux boucles, dotées de trois capsules et d’autant de stations, il tentera de battre le record du monde d’économie d’énergie pour un véhicule autonome.

Source : Vidéo. En quoi consiste l’Urbanloop, projet futuriste et écologique de transport public mené à Nancy ? – Sud Ouest.fr

Virgin Hyperloop a testé sa capsule de transport avec des passagers à bord

Virgin Hyperloop, une des entreprises qui s’est lancée dans la construction d’un système de transport ferroviaire ultra rapide par sustentation magnétique dans un tube à atmosphère contrôlée, a réalisé un premier essai avec deux personnes à bord de sa capsule XP-2. Cette dernière, spécialement conçue pour démontrer la sécurité des systèmes embarqués, s’est élancée à 172,8 km/h dans un tunnel d’essai de 500 mètres. Virgin Hyperloop est encore bien loin des 1 000 km/h promis.

Source : Virgin Hyperloop a testé sa capsule de transport avec des passagers à bord

Le Japon innove encore : un aspirateur à AirPods dans le métro de Tokyo

Pour faire face à l’épidémie d’AirPods et autres écouteurs entièrement sans fils qui tombent sur les voies de train, les métros du monde entier doivent faire preuve d’ingéniosité. Chaque jour, des centaines d’écouteurs doivent être récupérés par les agents, mais les pinces dévolues à cet exercice ne sont pas très efficaces pour des objets si petits. Le scotch au bout d’un baton a fait ses preuves, mais ce n’est pas très élégant.

On pouvait compter sur le Japon pour trouver une meilleure solution. JR East, l’une des entreprises qui gèrent le métro à Tokyo, note que les écouteurs sans fil comptent pour un quart des objets tombés sur les voies, comme le rapporte le site Japan Times. Cela représente 950 cas sur les 78 stations de son réseau, entre juillet et septembre 2020. Pour aider les agents à les récupérer, Panasonic a donné un coup de main pour inventer… un aspirateur à AirPods !

L’aspirateur est monté sur une longue perche et des sortes de doigts souples à l’extrémité permettent de maintenir l’écouteur en place, sans l’aspirer pour autant. De quoi le remonter sur le quai et permettre à son propriétaire de le récupérer, sans risque. Cet équipement est en cours de test à la station d’Ikebukuro, avant un déploiement plus large si les essais sont concluants.

Source : Le Japon innove encore : un aspirateur à AirPods dans le métro de Tokyo | WatchGeneration

Ennui au travail et créativité

Ne maudissez pas le sort si vous vous ennuyez au travail. Selon une étude publiée dans le journal de l’Academy of Management Discoveries, une association professionnelle dédiée au management, ce n’est pas un problème, au contraire. Les chercheurs ayant mené cette étude ont montré que passer par des périodes d’ennui permettait de développer sa créativité. Dans un article pour le site américain Quartz, la journaliste Lila MacLellan explique comment, après avoir fait passer un test à deux groupes, ils ont découvert que celui auquel on avait fait pratiquer une activité ennuyeuse émettait ensuite plus d’idées qu’un autre groupe exempté de l’exercice insipide. Les auteurs de l’étude concluent que l’ennui semble « inciter » à « explorer des solutions alternatives aux problèmes ».

Source : Ennui au travail et créativité | Brief.me

5 innovations pour la mobilité à Grenoble

Alors que les assises de la mobilité se sont ouvertes à Paris pour trois mois, Grenoble-Alpes Métropole teste depuis le 28 septembre cinq nouveaux équipements favorables aux mobilités actives à l’échelle d’un quartier. La métropole s’appuie sur un projet 100% participatif et 100% coproduit, baptisé « Chrono en marche ! »

Entamé au printemps 2015, ce processus vise à obtenir le meilleur aménagement possible pour rendre les transports en commun plus visibles et augmenter la marchabilité.

Au programme, un axe apaisé où chacun a sa place, un banc multi-usages long de 15 mètres, un abri voyageurs nouvelle génération, un gouvernail pour se mettre sur le bon chemin, une signalétique « petits poucets »… Des innovations imaginées par les usagers et qui vont être testées pendant quelques mois.

Axe apaisé : le partage de la rue, une valeur montante

Grenoble-Alpes Métropole continue de mettre en œuvre sa Métropole Apaisée en expérimentant « un axe apaisé » rue Ampère. Elle parie sur le dialogue, le respect et la bonne volonté de chacun : automobiliste, cycliste, chauffeur de bus et piéton.

Voici le résultat de cette démarche en cinq actes :

  • Le rue donne sa place à chacun grâce à un procédé innovant favorable à la cohabitation
  • Le végétal s’épanouit tout le long de la rue jusqu’à l’abri voyageurs
  • Les passages piétons sont plus clairs, plus spacieux
  • La station apaisée un atout pour le bus, une sécurisation pour les piétons
  • Les transports en commun deviennent visibles

Un abri voyageurs nouvelle génération signé JCDecaux

L’abribus est l’objet qui a suscité le plus de créativité pendant la consultation numérique des usagers. Petits et grands l’ont doté de nouveaux services, ont transformé son espace,… Les idées les plus plébiscitées ont été retravaillées par les équipes de JCDecaux. Cette co-production a donné naissance  un prototype unique au monde : l’abri voyageurs nouvelle génération.

Il propose des services utiles et innovants :

  • Une ouverture sur le quartier : elle permet de naviguer facilement entre l’abri et le trottoir.
  • Un éclairage adapté : des spots LED basse consommation pour un éclairage dès le début de soirée et une intensité lumineuse réduite de 70% lorsque l’abri n’est pas occupé.
  • Un toit photovoltaïque : un panneau solaire installé sur le toit produit l’énergie nécessaire au fonctionnement des prises USB et de l’écran e-paper.
  • Un écran e-paper : un écran ultra basse consommation qui fonctionne comme une liseuse afin d’avoir d’accès à de l’information voyageurs toujours d’actualité
  • Des prises USB : pour recharger ses appareils tout en attendant le bus
  • Une paroi végétalisée : un habillage végétal comme un geste en faveur de la biodiversité et de la qualité de l’air.

Un banc public long de 15m créé par des étudiants de l’Ecole d’architecture de Grenoble

Chrono en marche ! a sollicité l’école d’architecture de Grenoble pour imaginer et réaliser un banc public. Cet ouvrage sculptural anime l’espace public dans le quartier Bouchayer-Viallet… Aux usagers d’inventer la vie qui va avec…

Le banc Cétoi-Cémoi peut accueillir jusqu’à 20 personnes. Polyvalent, il multiplie les positions à l’infini : adossée, assise, au repos, seul ou à plusieurs. Composé de 3000 pièces de bois dont 350 profils, il s’étire sur 15 mètres de long en deux parties.

Le gouvernail, une invention mondiale : mettre le piéton sur le bon chemin

Sa vocation ? Mettre le piéton dans la bonne direction de sa destination finale. Un nouvel objet de signalétique qui révolutionne le rapport des usagers à la cartographie et qui ne fait pas appel au numérique. A tester Square des Fusillés à Grenoble.

Sa forme ? Un cadran situé à hauteur d’homme capable de pivoter à 360° sur son mât.

Ses informations? Le cadran renferme un plan couvrant un rayon de 600 mètres, naturellement praticable par un piéton.

Comment ça marche? Tous les centres d’intérêt sont répertoriés selon des zones numérotées dans une légende. Là, le piéton repère sa destination et le numéro de la zone correspondante. Pour s’orienter, il tourne physiquement avec le gouvernail jusqu’à placer le numéro face à lui. Il n’a plus qu’à commencer à marcher tout droit.

Les « petits poucets » revus et améliorés

Depuis plus d’un an, habitants et usagers du quartier Bouchayer-Viallet expérimentent la signalétique qu’ils avaient imaginée : un marquage au sol, sous la forme de stickers plus ou moins grands pour guider pas à pas vers les lieux d’attractivité du quartier. Boussole et Start-points collés sur le bitume facilitent les déplacements à pied.

Avec 3 mètres de diamètre, la boussole collée au sol ne passe pas inaperçue. Éclectique, elle indique aussi bien les sommets environnants, que les transports en commun de proximité ou les principaux lieux d’attractivité du quartier. Des pictogrammes utilitaires rendent la lecture simple et immédiate pour tous. Le temps de marche jusqu’à sa destination finale indiqué rassure.

Plus d’informations

Source : 5 innovations pour la mobilité à Grenoble – Gart