Le service de covoiturage WayzUp intègre les abonnements transport de huit villes

Le service de covoiturage de proximité WayzUp intègre les pass transport de huit grandes agglomérations. L’objectif ? Inciter les abonnés à covoiturer sur les trajets domicile-travail, et les collectivités à prendre en charge à terme le financement du service.

Source : Le service de covoiturage WayzUp intègre les abonnements transport de huit villes

6-t dévoile les bonnes recettes de l’autopartage

Le bureau de recherche a publié, en mai 2017, les résultats de son enquête nationale sur l’autopartage. 6-t a identifié les facteurs de succès ainsi que les moyens à mettre en œuvre par les collectivités pour soutenir le déploiement de ces services amenés à remplacer la voiture individuelle.

Source : 6-t dévoile les bonnes recettes de l’autopartage

Citroën offre le parking à ses nouveaux clients parisiens

Le constructeur automobile va proposer, avec le service d’autopartage Tripndrive, de prendre en charge le coût du parking de ses nouveaux clients en échange de la location de leur véhicule. En outre, cette expérimentation limitée à trois succursales parisiennes permettra au propriétaire d’être rémunéré deux fois plus par kilomètre effectué que l’offre classique de la start-up.

Source : Citroën offre le parking à ses nouveaux clients parisiens

Tisséo lance le passe mobilité tout-en-un

Le passe Écomobilité entre en service le 1er mars 2016 à Toulouse. Cet abonnement annuel tout-en-un permet d’accéder aux transports en commun, aux services d’autopartage Citiz et de covoiturage SMTC-Tisséo, ainsi qu’aux parcs à vélo Tisséo.

Source : Tisséo lance le passe mobilité tout-en-un

L’autopartage, un marché promis à un bel avenir

Le chiffre d’affaires mondial de l’autopartage B2C devrait être multiplié par sept d’ici à 2021, selon une étude du Boston Consulting Group. En Europe, le tiers des titulaires d’un permis de conduire vivant dans de grandes agglomérations, seront inscrits à un service d’autopartage.

Source : L’autopartage, un marché promis à un bel avenir

Le pair, le réseau, le blockchain et le désir mimétique

Blablacar publiait récemment une étude montrant que le covoiturage conduit à des pratiques de conduite moins accidentogène qu’en étant seul dans sa voiture. Ce constat est vrai dans de nombreux domaines : par exemple, l’alimentation diffère entre les personnes qui mangent seules et celles qui mangent en groupe. L’autosurveillance de soi est modifié sous le regard des autres. En conséquence, la mise en réseau, favorisant la rencontre, comme le partage de biens et de services créent les conditions favorables à des changements de comportement individuel. Ce triptyque – Soi, objet désiré, médiateur – n’est pas nouveau, c’est la thèse centrale de René Girard sur le désir mimétique comme socle de nos sociétés.

Source : Le pair, le réseau, le blockchain et le désir mimétique

Et voir l’étude (bien que commandité par Blablacar).