Les recettes de Lyon pour être noté AA par standard & Poor’s

L’agence de notation financière Standard & Poor’s vient de relever la note du Sytral, l’autorité organisatrice des transports lyonnais, de AA- en 2014 à AA en 2015. Un signe de la bonne santé financière d’un réseau qui est aussi parmi les plus performants de France en matière d’offre et de fréquentation.

Source : Les recettes de Lyon pour être noté AA par standard & Poor’s

Tisséo lance le passe mobilité tout-en-un

Le passe Écomobilité entre en service le 1er mars 2016 à Toulouse. Cet abonnement annuel tout-en-un permet d’accéder aux transports en commun, aux services d’autopartage Citiz et de covoiturage SMTC-Tisséo, ainsi qu’aux parcs à vélo Tisséo.

Source : Tisséo lance le passe mobilité tout-en-un

Transport de voyageurs régionaux Comparaison fer/route du point de vue des coûts ressentis par l’usager

Ce rapport fait suite à une étude réalisée sur l’intermodalité entre la voiture et le train (Parcs-relais pour l’intermodalité voiture + train ; Revue bibliographique et études de cas de gares à vocation interurbaine) disponible sur le site de la DTecITM.
Cette étude comportait une comparaison des temps de parcours routiers et intermodaux (voiture+train) vers la gare de la ville principale de la région. Il a été choisi de traiter l’aspect coûts séparément dans cette note, en raison de sa complexité.

Notamment, se pose la question de la perception du coût par les usagers, car celui-ci peut varier en fonction des usagers (abonnements train ou télépéage) et se décompose en parts fixes et variables, notamment pour la voiture (coût d’achat, de roulement, d’entretien, d’assurance)

L’objectif de cette note est ainsi de connaître les différents postes qui composent le coût de la voiture et du train et de mettre en évidence la différence entre le coût complet moyen et le coût « ressenti ». Cette note est organisée sur deux parties :
Partie I : Détermination du coût « ressenti » de la voiture et du train à partir d’une synthèse bibliographique (avec une comparaison sur des liaisons régionales).
Partie II : Estimation du coût « complet moyen » de la voiture et du train à partir d’une synthèse bibliographique (avec une comparaison sur des liaisons régionales).

Source : CEREMA

Document : 1501w-Transport_regionaux_voyageurs_comparaison (format pdf – 4.1 Mo – 05/03/2015)

Péage urbain : dispositifs existants, succès, obstacles, etc.

Le péage urbain est mis en œuvre dans le monde depuis de nombreuses années, Singapore l’ayant introduit pour la première fois en 1975. En Europe, la congestion routière touche particulièrement les zones urbaines et coûte chaque année 100 milliards d’euros. L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 1,3 millions le nombre décès causés chaque année par la pollution atmosphérique, dont une part importante est générée par le trafic routier. Le péage urbain ne s’est malgré tout pas développé de façon aussi importante que les services de mobilité comme le vélo ou la voiture partagée. Cependant, ce système de tarification très débattu a connu un regain d’intérêt ces dernières années.

Les dispositifs existants ont-ils rencontré le succès attendu ? Quelles sont les obstacles à l’introduction des péages urbains ? Comment améliorer l’acceptabilité du public ? Voici quelques éléments de réponses dans cette nouvelle newsletter e-udpate !

Source : ENDURANCE e-update April 2015

Régionales : le PS propose la gratuité des transports scolaires

La direction du Parti socialiste a présenté, le 21 octobre 2015, la liste des mesures que les candidats PS aux régionales devront défendre sur le terrain. Parmi elles, la gratuité des transports scolaires et la création d’un passe transport unique au niveau régional.

Source : Régionales : le PS propose la gratuité des transports scolaires

L’UTP esquisse des pistes pour enrayer le tassement du trafic dans les transports publics

Lors des Rencontres nationales du transport public, le président de l’UTP, Jean-Pierre Farandou, a annoncé que la baisse de l’offre de transport public – un phénomène jamais vu dans le secteur – avait entraîné un tassement du trafic… qui pourrait conduire à revoir l’offre. Face à cette spirale, celui-ci a esquissé les recettes et économies réalisables si toutes les parties prenantes s’impliquent – opérateurs, élus, pouvoirs publics, usagers.

Extrait :

En outre, augmenter la vitesse commerciale des bus représente une source non négligeable d’économies. En effet, créer des voies réservées permet d’augmenter cette vitesse commerciale de 30%, de 17 à 22 km/h. Une meilleure attractivité qui permettrait, selon lui, d’augmenter le trafic de 15% (et les recettes) et de baisser les dépenses : des bus plus rapides impliquent que l’opérateur a besoin de moins de véhicules et de conducteurs pour assurer le même service.

Source : L’UTP esquisse des pistes pour enrayer le tassement du trafic dans les transports publics

Grenoble va expérimenter dans ses bus la validation par carte bancaire

Depuis le 1er septembre 2015, il est possible de prendre les bus et tramways de Grenoble et de payer le mois suivant. Ce système de post-paiement est également testé sur cinq lignes du réseau départemental TransIsère. Par ailleurs, Grenoble va expérimenter la validation par carte bancaire sans contact. Ce service sera lancé le 19 septembre, lors de la semaine de la mobilité.

Source : Grenoble va expérimenter dans ses bus la validation par carte bancaire

Voir aussi : article du 31/07/2015

Grenoble va expérimenter le paiement sans contact à bord des bus

A partir de fin septembre 2015, une ligne de bus du réseau TAG de la métropole grenobloise sera équipée d’un système permettant aux voyageurs de payer leur trajet directement avec leur carte de paiement Visa sans contact.

Source : Grenoble va expérimenter le paiement sans contact à bord des bus

Vers une tarification plus juste | SMTC Grenoble

Extrait : Aussi, le comité syndical de ce jour a décidé que dès le 1er septembre 2015, les mesures suivantes seront appliquées :

  • baisse du tarif de l’abonnement mensuel 18-24 ans de 27,10 euros mensuels à 20 euros mensuels.
  • création d’un abonnement annuel libre circulation à 36 euros pour les plus de 75 ans sans limitation horaire
  • instauration de la gratuité sur le réseau pour les sorties scolaires réalisées sur le temps d’enseignement sur le réseau TAG, après demande préalable auprès de SEMITAG.
  • lancement du post-paiement sur téléphone portable et carte Oùra, à l’instar de la ville de Londres, pour améliorer l’attractivité à l’égard des usagers occasionnels.

 

Source : [COMMUNIQUÉ] Vers une tarification plus juste | SMTC Grenoble – Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération grenobloise