Position du GART sur la gratuité dans les transports publics

La tarification constitue un élément important de l’attractivité des réseaux de transport public. De la compétence des autorités organisatrices de transport, elle relève d’un choix politique même si les exploitants sont, bien évidemment, force de proposition en la matière. La politique de tarification doit concilier trois objectifs à caractère parfois antagonistes : couvrir les coûts de production du service, favoriser une politique de report modal et de fidélisation des usagers et, enfin, garantir le droit au transport pour tous.

Les élus du GART défendent la liberté des autorités organisatrices de transport en matière de politiques tarifaires et respectent le choix de certaines d’entre elles d’offrir la gratuité totale sur leur territoire. Si celle-ci peut être pertinente dans certains réseaux où les recettes tarifaires sont très faibles, voire inférieures au coût de la perception, elle ne peut toutefois pas être généralisable à l’ensemble des territoires.

Les entreprises et les administrations sont les principaux contributeurs au travers du versement transport lequel apporte 47 % du financement, tandis que les collectivités locales, les usagers et l’État y participent, respectivement, à hauteur de 35 %, 17 % et 1 %.

Ce dépliant présente la position des élus du GART sur le sujet et référence les réseaux adoptant soit une gratuité totale, soit une gratuité conditionnée.

Source : Position du GART sur la gratuité dans les transports publics – Gart

Poma décroche le marché du téléphérique toulousain

Tisséo, le syndicat mixte des transports en commun de Toulouse Métropole, attribue le marché du téléphérique urbain sud (TUS) à un groupement conduit par le spécialiste isérois des système

Source : Poma décroche le marché du téléphérique toulousain – Transport et infrastructures

Lyon : le tramway arrive au Grand Stade

Pour desservir le Parc olympique lyonnais qui abrite le nouveau Grand Stade, le Sytral a réalisé un débranchement de 600 mètres du tramway T3. Chaque soir de match, plus de la moitié des spectateurs devraient s’y rendre en transport public. Ces services, dont le coût d’exploitation est estimé à 110 000 euros, seront pris en charge par OL Groupe.

Source : Lyon : le tramway arrive au Grand Stade

RATP Dev renouvelé à Annemasse pour six ans

TP2A, filiale de RATP Dev et des Transports publics genevois, a été renouvelée pour six ans aux commandes du réseau de l’agglomération d’Annemasse. Le transporteur devra mettre en place une offre globale de mobilité et un réseau multimodal intégré à celui du Grand Genève.

Source : RATP Dev renouvelé à Annemasse pour six ans

IDF : Le Stif, la RATP et la SNCF s’engagent à améliorer la qualité des transports

Les projets de nouveaux contrats Stif avec la RATP (5 ans) et la SNCF (4 ans) promettent aux usagers davantage d’investissements, de qualité de service et de présence humaine. Ces deux contrats doivent encore être soumis au vote des administrateurs du Stif lors de son conseil d’administration du 7 octobre 2015.

Source : IDF : Le Stif, la RATP et la SNCF s’engagent à améliorer la qualité des transports

Le conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Île-de-France du 7 octobre 2015 a voté les nouveaux contrats avec la RATP et la SNCF pour la période 2016-2020. Au total, c’est près de 20 milliards d’euros que le Stif versera aux deux entreprises pour le fonctionnement et l’investissement du réseau francilien.

Source : Le Stif vote les contrats avec la RATP et la SNCF

Keolis exploitera en 2017 le premier tramway du Danemark

En mai 2017, Keolis opèrera, dans la ville d’Aarhus, la première ligne de tramway du Danemark. Ce contrat, remporté en juin 2015, représente un chiffre d’affaires annuel de 8 millions d’euros. Dans ce pays, le groupe français exploite déjà des réseaux de bus dans sept villes.

Source : Keolis exploitera en 2017 le premier tramway du Danemark

Le contrat d’exploitation du réseau TCL – SYTRAL

Le SYTRAL confie l’exploitation du réseau TCL à une société privée qui est titulaire du contrat de délégation de service public (DSP) et qui emploie les 4 500 agents du réseau. Ce contrat représente un montant de près de 2 milliards d’euros pour 6 ans, soit plus d’un million d’euros par jour.

Raymond Deschamps, directeur général du SYTRAL, nous explique les mécanismes de ce contrat unique et complexe, le plus important de France. Coût, contrôles, bonus, malus : un décryptage limpide en 4 minutes !

Source : Le contrat d’exploitation du réseau TCL | Mobiles