Réseau ferroviaire français : densité et qualité

Le « Rapport sur l’avenir du transport ferroviaire » remis la semaine dernière au Premier ministre par l’ancien PDG d’Air France-KLM Jean-Cyril Spinetta préconise la fermeture des « petites lignes » de chemin de fer, les moins fréquentées, par souci d’économie. La France compte le deuxième réseau ferré de l’Union européenne en longueur, derrière l’Allemagne. Mais rapporté à la taille du territoire, il est déjà moins étendu que ceux de l’Italie, du Royaume-Uni, des Pays-Bas ou de la Suisse. Cette dernière possède par ailleurs la meilleure infrastructure ferroviaire au monde avec le Japon, selon une étude annuelle réalisée auprès de chefs d’entreprise par le Forum économique mondial, une fondation organisant le forum annuel de Davos. Si le rapport Spinetta vise à améliorer la qualité du réseau ferroviaire français, celui-ci est relativement bien noté, avec un 5,8 sur 7 qui le place en 5e position dans le classement mondial.

Source : Brief.me – Archives

La SNCF et la RATP travaillent l’expérience client

Avec 11 millions de voyageurs par jour sur le réseau RATP et 10 millions qui transitent dans les 3000 gares de France, la SNCF et la RATP sont assis sur une mine d’or. La première accélère le développement des enseignes de restauration à la faveur de la transformation des gares, tandis que la seconde mise davantage sur les services comme la conciergerie.

Source : La SNCF et la RATP travaillent l’expérience client

Qualité de service dans les transports collectifs urbains – Quelle prise en compte dans les contrats ?

La qualité de service dans les transports publics urbains est un sujet qui suscite de nombreuses attentes.
Les autorités organisatrices de mobilité et les exploitants ont bien conscience de l’importance de la qualité de service pour les usagers et développent des démarches ambitieuses, notamment dans le cadre de leurs conventions d’exploitation.
Après un rappel des enjeux et des contextes normatifs et réglementaires, cet ouvrage propose un panorama des engagements sur la qualité de service contenus dans les conventions d’exploitations actuelles et identifie les limites, enjeux et questionnements lors de la mise en œuvre de ces engagements. L’analyse se base sur l’étude de 32 contrats complétée par des entretiens réalisés auprès de différents acteurs de réseaux variés.
Cet ouvrage s’adresse aux acteurs concernés par la question de la qualité de service, au premier lieu desquels les autorités organisatrices de mobilité. Il pourra également intéresser les bureaux d’études intervenant en tant qu’assistance à maîtrise d’ouvrage, les usagers et leurs représentants, les représentants du personnel d’exploitation ainsi que tous les acteurs publics ou privés intéressés par la mobilité.

 

Source : Qualité de service dans les transports collectifs urbains – Quelle prise en compte dans les contrats ? Catalogue du CEREMA, Centre d’Etudes et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement.