Esri aide les collectivités à se rapprocher de Waze

Un million d’utilisateurs en région parisienne, quatre-vingt-cinq dans le monde… le succès de Waze ne faiblit pas. L’application collaborative qui aide les automobilistes à jongler entre bouchons, ralentissements et autres contraintes sur la route intéresse également les collectivités. C’est pourquoi Waze leur propose depuis cet été un partenariat : le programme « Connected Citizen ». À celles qui acceptent de fournir leurs informations officielles sur les restrictions de circulation (travaux prévus, arrêtés liés à des événements, etc.), elles proposent un accès gratuit au flux de données Waze sur leur territoire, afin de les aider à mieux comprendre les mobilités.

Source : Esri aide les collectivités à se rapprocher de Waze : DécryptaGéo, l’information géographique

Des canalisations dûment cartographiées dès leur pose

À l’occasion du salon Pollutec qui s’est tenu du 29 novembre au 2 décembre à Lyon, le groupe RYB a lancé Cartéo. Le fabricant de réseaux en polyéthylène propose d’intégrer directement des puces RFID dans les canalisations d’eau qu’il pose, afin que ses clients puissent récupérer en retour une cartographie complète de ce qui a été posé, avec un niveau de précision de classe A.

Source : Des canalisations dûment cartographiées dès leur pose : DécryptaGéo, l’information géographique

Des routes enfin silencieuses grâce à un revêtement innovant

Les routes sont bruyantes, non seulement à cause des moteurs, mais aussi parce que les pneus frottent sur la chaussée. Alors, comment remédier à ce problème ? la chaîne Euronews nous parle d’une solution innovante venue du Danemark dans ce nouvel épisode de Futuris.

Source : Des routes enfin silencieuses grâce à un revêtement innovant

Norway to ‘completely ban petrol powered cars by 2025’

Norway will ban the sale of all fossil fuel-based cars in the next decade, continuing its trend towards becoming one of the most ecologically progressive countries on the planet, according to reports.

Source : Norway to ‘completely ban petrol powered cars by 2025’

Trolleybus XXL

En vue du renouvellement de sa flotte de trolleybus, le SYTRAL engage des essais avec un trolleybus électrique bi-articulé. Prêté par le réseau de Lucerne en Suisse, l’impresionnant « lightram » du constructeur Hess, est à l’essai sur le réseau TCL du 30 mai au 3 juin.

24 mètres et 32 tonnes pour une capacité de 200 voyageurs : le véhicule sillonne les rues de l’agglomération sans prendre de passager.

Les 2 parcours retenus pour ces essais sont ceux des lignes C2 et C3, choisies pour leurs caractéristiques : passage d’ouvrage d’art comme le pont Lafayette, zone de retournement à Saint-Paul, contournement de la Place Guy Moquet à Vaulx-en-Velin, franchissement de la pente de la montée des Soldats ou encore insertion du véhicule dans le giratoire de la Place Foch à Caluire.

Ces essais ont pour objectif d’évaluer la compatibilité du gabarit du véhicule, à circuler sur le réseau. Le SYTRAL dispose aujourd’hui de 55 trolleybus bus articulés. La première vague de renouvellement devrait démarrer à horizon 2020.

Source : Trolleybus XXL | Mobiles

Nantes pérennise l’arrêt à la demande dans les bus de nuit

La Société des transports de l’agglomération de Nantes a décidé de pérenniser l’arrêt à la demande dans ses bus de nuit. Ce service, testé pendant six mois, a pour objectif de rapprocher les clients de leur destination et leur éviter un trop long trajet à pied dans des espaces peu sécurisants. 
Source : mobilicites.com

Trains régionaux : géographie d’une crise

Les TER souffrent de retards chroniques, quand des lignes ne sont pas supprimées. Dans certaines régions, le mécontentement s’installe et des collectifs d’usagers s’organisent.

Que vous parliez à des cheminots, à des usagers ou à des élus locaux, c’est l’un des sujets qui fâchent en ce moment en matière de transport ferroviaire : l’état du réseau des trains express régionaux (TER).

Source : Trains régionaux : géographie d’une crise

Le « stationnement intelligent » était une idée stupide

Le « stationnement intelligent » était une idée stupide

« Un système innovant, facteur d’améliorations, et rentable, plutôt qu’un vieux système obsolète ». Les mots ne sont jamais assez beaux pour qualifier une invention certes un peu coûteuse, mais tellement innovante ! La phrase ci-dessus a été prononcée par Christian Estrosi, maire (LR) de Nice, le 11 mars 2013, lors de l’inauguration du « stationnement intelligent », un système vertueux qui faisait la fierté des élus de la Côte d’Azur.

Le retour des vieux horodateurs. Las, le « stationnement intelligent » (ici sur le site de la ville), qui a coûté 10 millions d’euros,a été abandonné, sans autres explications. Les horodateurs ad hoc installés d’abord dans un secteur puis sur l’ensemble du territoire de la ville, ne fonctionnent plus depuis le 1er mai, rapporte le quotidien Nice Matin. La Semiacs, société d’économie mixte chargée du stationnement à Nice, a voté sa suspension le 18 avril. Les vieux horodateurs ont repris du service, en catimini.

Source : Le « stationnement intelligent » était une idée stupide

Le grand retour du tram à Lausanne

Le Conseil d’Etat vaudois demande 287 millions de francs au Grand Conseil en vue de la réalisation d’un tram reliant différents quartiers. L’Ouest lausannois est en effet le théâtre d’un développement démographique presque aussi important que sa capitale.

Source : Le grand retour du tram à Lausanne – Le Temps

Et aussi : Suisse : un tramway pour Lausanne – Construction Cayola

MND installe son nouveau télésiège à La Plagne

Après avoir investi plusieurs millions d’euros dans la conception d’une nouvelle gamme d’appareils débrayables, MND (61,2 millions d’euros de chiffre d’affaires, 340 salariés) vient de signer son premier contrat avec la Société d’aménagement de La Plagne. Sa filiale LST va équiper la station d’un télésiège débrayable six places nouvelle génération cet été, pour une mise en service avant l’hiver. Il permettra une meilleure gestion des flux de skieurs. L’une des innovations majeures porte sur la pince débrayable qui lie le siège au câble : elle améliore les performances de l’installation et facilite sa maintenance. Le design des gares et l’ergonomie ont été revus avec les exploitants des stations (confort, sécurité, impact sur l’environnement).

Source : MND installe son nouveau télésiège à La Plagne

Le made in China parcourt 11 500 km en train, une première

Un train chinois de marchandises est arrivé jeudi à Vénissieux, près de Lyon, après avoir traversé six pays européens. Une première qui s’explique par le coût plus faible du transport ferroviaire.

Source : Le made in China parcourt 11 500 km en train, une première

Google et les big geodata : ce qui va arriver

À l’occasion de BeGeo, Ed Parsons, Monsieur technologies géospatiales de Google a présenté la position de l’entreprise face au « big geodata ».

« Le big data, c’est comme le sexe chez les adolescents. Tout le monde en parle, personne ne sait vraiment ce que c’est, tout le monde pense que les autres le pratiquent. Du coup, tout le monde raconte qu’il est un spécialiste. » Ce billet(librement traduit par nos soins), publié par Dan Ariely sur Facebook en 2013, reste largement d’actualité. Mais pour Ed Parsons, le big data est une réalité chez Google, qui a depuis longtemps dépassé le stade de l’adolescence.

L’analyse d’immenses volumes de données est même la base du savoir-faire de l’entreprise. Dans le domaine géographique, le géant de l’Internet se pose également en maître, grâce notamment à toutes les données accumulées : photographies immersives, images satellitaires, points d’intérêts, etc. « Il y a 23 milliards de mots dans Wikipedia… et 40 milliards dans les images StreetView. »Noms de rues, de boutiques, signalisations diverses… les rues sont des livres ouverts pour qui sait les lire. Désormais, avec notre aide quand les algorithmes calent un peu via le « recaptcha », Google se sert de ces images pour faire de la reconnaissance de forme et générer de nouvelles bases de données. Et c’est un peu la même approche qui va être proposée avec Skybox et ses capacités d’acquisition d’images vidéo. Désormais, les algorithmes de reconnaissance de forme, dûment entraînés sur de grands volumes de données, pourront identifier le nombre et la variation quotidienne des voitures dans un parking, des containers ou des navires dans un port, etc. « Quatre cents satellites vont être lancés dans les prochaines années » annonce Ed Parsons. Vraiment ? Même s’ils sont effectivement bien moins chers à produire, ils ne sont encore que cinq à avoir pris la voie des airs. « Il suffit d’une cinquantaine pour assurer la revisite journalière de plusieurs centaines de points du globe » insiste Ed Parsons, et ça, c’est pour dans cinq ans, promet-il.

 

Source : Google et les big geodata : ce qui va arriver : DécryptaGéo, l’information géographique

Pour accéder directement à la présentation d’Ed Parsons, suivez ce lien

Et pour quelques timelapse sympathiques : earthengine.google.com

SideWalk Labs vous présente son petit Flow

Flow : La cible, toutes les villes, l’objectif, celui de résoudre les problèmes de congestion, de mobilité quotidienne avec une aide sur les plus fragiles.

Google, devenu Alphabet, a ouvert SideWalk Labs en 2015. Récemment, ce lab a annoncé le lancement de Flow. La cible est simple, toutes les villes, et l’objectif, celui de résoudre les problèmes de congestion, de mobilité quotidienne et également d’une aide plus ciblée sur les plus fragiles.

Source : SideWalk Labs vous présente son petit Flow

Bolloré : premiers bénéfices pour Blue Solutions

Blue Solutions affiche les premiers bénéfices de son histoire. La filiale du groupe Bolloré spécialisée dans l’électromobilité vient de lancer à Turin Bluetorino, le premier service d’autopartage de véhicules électriques en Italie, et s’apprête à faire de même à Londres en juin 2016.

Source : Bolloré : premiers bénéfices pour Blue Solutions